sans-titre-1
Les idées créatives (en or) avec STABILO woody 3 in 1
22 novembre 2016
sans-titre-1
Ouvrir une adresse email pour son bébé, une bonne idée ?
9 janvier 2017

Dès le plus jeune âge, colorier guide votre enfant vers l’écriture

colorier

Découvrir le plaisir de la trace avec un gros STABILO woody 3-in-1, gribouiller, colorier, dessiner, toutes ses activités préparent votre enfant à l’apprentissage de l’écriture (mais pas que…)

À partir de 1 an : laisser une trace
C’est vers l’âge d’un an que l’enfant va faire une découverte merveilleuse : sa main, son doigt, lui permettent de laisser une trace. La terre, le sable, la purée, la confiture… sont d’excellents terrains de découverte ! Il est important de le laisser faire (dans la limite du raisonnable) et de lui proposer également, dès l’âge de 2 ans :

  • Des gros crayons de couleur pour sa petite mainwoody-beige_880_810
    • Privilégiez les gros modèles comme le woody 3in1 car plus l’enfant est jeune, plus sa main est petite, il sera donc plus facile pour lui de les manipuler.
    • Ils sont parfaits aussi car ce sont des crayons gras, la pointe ne casse pas !
    • Surveillez, même s’ils sont inoffensifs qu’il ne les mette pas trop à la bouche (et même s’ils écrivent sur toutes les surfaces et s’effacent d’un coup d’éponge à ce qu’il ne décore pas trop la maison quand même !)
  • Un tableau avec de grandes feuilles ou les lui coller au mur car il adore ça ! Par contre, on évite à cet âge les crayons de couleurs et à papiertraditionnels dont les pointes cassent. A ce stade de son développement, il n’est capable de faire que des taches et non pas du gribouillage ciblé, laissez-le faire !

De 3 à 6 ans : son geste s’affine à l’école
Entre trois et six ans, votre enfant va faire des progrès incroyables qui vont le mener petit à petit vers l’écriture.

En petite section
Bien sûr, il n’est pas encore question d’écriture. 
Votre enfant s’exprime uniquement par st_15336_pr_scribbi_22_72dpile dessin.  A l’école, les enseignants vont lui proposer différentes matières et supports : feuilles en carton, murs, grands papiers, afin de solliciter tout le bras de l’enfant, de l’épaule à la main. Au fil de l’année, il apprendra à maitriser son geste sur des surfaces plus petites. Il utilisera la peinture avec le doigt, puis les crayons, les pinceaux, …

En moyenne section
Votre enfant apprend à faire des ponts, des vagues, des boucles, des dents pointues. Le « pointu » est d’ailleurs un exercice très délicat pour lui. Fermer un triangle en arrêtant son geste à temps lui demande beaucoup d’efforts et de concentration mais c’est un exercice essentiel car il assouplit son poignet et améliore sa motricité.

En grande section
A la fin de cette année, votre enfant aura parcouru un grand pas vers l’apprentissage de l’écriture. Il saura plus ou moins bien écrire son nom et son prénom, selon sa dextérité. Ne paniquez pas si son écriture n’est pas très sûre. Sachez aussi qu’il ne peut pas recopier des mots ou des phrases d’un livre car il est incapable de retranscrire l’écriture scripte en écriture attachée, comme il l’a appris à l’école. À la maison, ne lui donnez pas des mots ou des lignes à copier. Attendez plutôt qu’il manifeste son désir d’apprendre à écrire les mots qui l’attirent : papa, maman ou le prénom de ses frères et sœurs et privilégiez le coloriage ! 

Et à la maison ? Le coloriage, ils adorent et cela leur apprend plein de choses !image-scribii

Mettre en couleur un dessin noir et blanc, c’est le faire vivre. Non seulement les enfants adorent ça mais c’est en plus une précieuse préparation à l’apprentissage de l’écriture et de la lecture.

Faire le lien entre l’œil et la main : 
Avec le coloriage, l’enfant doit prévoir de s’arrêter lorsque le crayon rencontre le trait le fameux « ne pas dépasser » ! Il doit utiliser ses yeux pour contrôler son geste et anticiper son geste.

Coordonner ses gestes : Parfois le coloriage impose juste un mouvement de la main en sollicitant simplement le poignet, parfois il doit effectuer un mouvement plus ample nécessitant le mouvement du bras (grâce au coude). Il aura parfois un déplacement à effectuer et seule une amplitude du bras lui permettra de réaliser correctement le coloriage (grâce à l’épaule). Le coloriage peut donc favoriser la souplesse du mouvement et une bonne coordination entre les différents membres. Pour ne pas se fatiguer et gagner en rapidité il doit apprendre à ne pas se crisper, à colorier tout en ayant une certaine décontraction au niveau de l’ensemble : main, avant bras et main.

Tenue du crayon : Pour écrire comme pour colorier l’enfant doit tenir correctement son crayon, sans être crispé.

Maîtriser sa force : L’enfant doit appuyer modérément sur la pointe du crayon ou du feutre, tout en prenant soin de bien remplir les zones de coloriage. Il doit appuyer plus ou moins suivant les besoins et le faire d’une façon régulière.

Respecter les règles : L’enfant doit apprendre à respecter les règles imposées par le coloriage. Le coloriage est un jeu dont la règle est de ne pas dépasser le trait et de remplir chaque secteur par une couleur différente ou pas. Et ça, ça s’apprend aussi !