Table-dessin-d'enfant
Quelques pistes pour décoder les dessins de votre enfant
21 avril 2016
Fillettes en train de dessiner avec des feutres de couleur STABILO Scribbi
Il confond les couleurs (il ne serait pas daltonien ?)
11 mai 2016

Peur, colère, dompter ses émotions en les coloriant

Sans-titre-2
Nous avons tendance à fuir les émotions difficiles (colère, peur, honte…) car « la colère n’est pas bonne conseillère » nous a-t-on appris. Or de nombreux travaux scientifiques montrent qu’éviter ces sentiments « négatifs » mine nos capacités à faire face aux difficultés et peut même augmentent augmenter notre mal-être. S’il n’est pas toujours facile de se confronter à ces émotions, Ilios Kotsou, chercheur en psychologie positive, propose un exercice utilisant la couleur pour les dépasser.

Accepter ses émotions, quelles qu’elles soient nous protège de la dépression et du stress. Le problème c’est qu’on ne nous a pas trop appris à exprimer : on retient sa colère, ses larmes, sa déception… C’est pourquoi les exercices qui nous proposent de les apprivoiser sont au cœur des développements les plus récents des thérapies comportementales.  Et quand ils utilisent les crayons de couleur ou les feutres, forcément, nous on aime ! Nos émotions difficiles sont comme des fantômes : plus nous les fuyons, plus elles nous poursuivent. Elles nous font peur parce que nous ne les connaissons pas.

Comment les apprivoiser avec la couleur ?

  • Convoquez mentalement une situation qui génère chez vous une émotion difficile (mais pas trop éprouvante) et prenez conscience de l’endroit de votre corps où elle se manifeste.
  • Donnez une forme à votre émotion, visualisez sa taille, sa texture, puis ajoutez-lui des couleurs.
  • Si vous vous en sentez capable, prenez un
    papier, dessinez-la et coloriez-la. Peu importe qu’elle ressemble à quelque chose pour autrui… ce gribouillage colorié évoque
    quelque chose pour vous, vous avez 20151201_SLIDESHOW_pen68matérialisé votre émotion c’est l’essentiel.
  • Plusieurs fois dans la journée, et les jours qui suivent, pensez-y mentalement ou reprenez votre dessin. Passez quelques minutes à la visualiser mentalement (sa forme et ses couleurs peuvent changer) pour vous sentir à l’aise en sa présence. Refaites le dessin.
  • Ainsi, le jour où cette émotion se manifestera spontanément, vous pourrez vous dire : « Tiens, voici mon anxiété [ma colère, ma peur…] ! Quelle forme a-t-elle, de quelle couleur est-elle aujourd’hui ? » Vous constaterez alors qu’elle ne vous envahit plus et que vous ne cherchez plus à la fuir.

 

http://www.psychologies.com/Therapies/Developpement-personnel/Epanouissement/Articles-et-Dossiers/Je-colorise-mes-emotions