atelier réalisation lettres arc en ciel
Atelier des lettres magiques (et arc-en-ciel)
31 octobre 2015
Lettres-a-gratter
Atelier des lettres magiques (à gratter)
23 novembre 2015

Réconcilier corps et esprit pour mieux apprendre

group of happy sportive children jumping
Bien que notre civilisation ait longtemps distingué les « choses » de l’esprit et celles du corps, nous savons aujourd’hui que l’un et l’autre sont intimement liés. Le fameux adage d’un « esprit sain dans un corps sain » de l’antiquité gréco-romaine a enfin retrouvé son sens aujourd’hui. Activités physiques bien sûr mais aussi yoga, méditation, le sujet est de plus en plus au coeur des innovations en terme d’éducation, y compris dans nos écoles.
L’ATELIER STABILO pour qui la psychomotricité est essentielle dans l’élaboration de ses produits d’écriture, notamment ergonomiques, s’est penché sur le sujet de la réconciliation du corps et de l’esprit… pour apprendre. 

De l’importance du corps pour apprendre
Le développement harmonieux de l’enfant passe par un développement de l’ensemble de ses capacités : intellectuelle, émotionnelle et corporelle. Le corps est donc un vecteur d’apprentissage et son utilisation facilite les acquisitions intellectuelles. Si certaines notions se construisent avec le corps, comme se repérer dans l’espace et le temps, on sait aussi depuis peu qu’il existe une « mémoire du geste ». On va mieux retenir une leçon avec un stylo qu’avec un clavier… c’est un fait. (voir notre article sur le sujet)

L’activité physique ou sportive c’est mieux pour apprendre !
Certes, le sport peut servir à canaliser l’énergie des enfants quand ils commencent à s’énerver ou ont du mal à se concentrer : il fait alors office de soupape de sécurité. Mais l’exercice physique n’est pas réservé aux nuls en maths et en français ou aux enfants ne tenant pas en place, bien au contraire ! Enfants, adultes, séniors, nous avons tous intérêt à bouger : pour développer notre corps, lutter contre le surpoids, dormir mieux, diminuer le stress, préserver notre forme et notre capital santé… L’activité physique permet de vivre plus longtemps, et surtout en meilleure forme, toutes les études s’accordent à le dire. Et les réflexes en la matière s’acquièrent très tôt. Plaisir d’école a découvert ce site internet www.bouge-avec-les-zactifs.fr. En tant que parent, ce site permettra à vos enfants de se familiariser avec les bienfaits de l’activité physique ou sportive. 5 dessins animés, des jeux et des coloriages leur sont proposés (pas mal avant d’aller galoper dans le jardin !). Se bouger est bon pour s’amuser, pour la santé, pour mieux dormir (et faciliter les apprentissages) et même pour se concentrer !

Des pauses « qui bougent » pendant les phases d’apprentissage
Les enfants doivent pouvoir se défouler et recharger leurs batteries entre deux moments de travail… on ne répétera jamais assez que priver un élève de récréation parce qu’il n’a pas fini ses exercices est une incongruité pour tous les experts de la pédagogie et de la psychologie enfantine. C’est une certitude. Et la kinesthésie ? Comme toutes les nouvelles méthodes, elle est soit vivement critiquée soit portée aux nues (Montessori ou Frénet en ont fait les frais)… Voyons de quoi il s’agit. La « Brain Gym » (ou éducation kinesthésique) a été inventée dans les années 1980 par le Dr Dennison.  Selon lui, le mouvement est la clé de l’apprentissage. Il a développé 26 exercices ludiques de gymnastique des neurones inspirés du yoga, de la psychomotricité, de l’ergothérapie ou encore de la médecine chinoise.
Ces exercices peuvent être faits à tout moment sans besoin de matériel (par exemple, avant de commencer les devoirs, le matin avant d’aller à l’école, lors d’une pause dans les révisions, avant un examen écrit ou oral…).
Selon le site www.braingym.fr, la kinesthésie aide les enfants à améliorer leurs capacités de lecture, d’écriture, d’expression orale et de logique, à se concentrer, à mémoriser… On peut trouver de nombreux exercices dans cet ouvrage «  Apprendre autrement avec la pédagogie positive » d’Audrey Akoun et Isabelle Pailleau.

Apprendre la méditation aux enfants : calme comme un grenouille !
Pour le dalaï lama ou Jacques Attali,  en passant par des enseignants notamment sur des zones difficiles, la méditation serait importante, voire essentielle, pour le développement et la concentration des enfants. « Ces progrès dans la concentration sont aussi une   condition  essentielle aux progrès en matière d’éducation : un enfant qui a appris les techniques de méditation peut non seulement mieux se concentrer mais aussi être plus altruiste et bienveillant » dit Jacques Attali.
Excessif ?  De plus en plus de parents aux prises avec des enfants à la limite de 577272l’hyperactivité, qui ne sont pas capables de rester le nez dans un livre plus de deux minutes ou qui mettent des heures à trouver le sommeil, « parce que leur corps est fatigué mais pas leur tête », sont prêts à essayer. Aux Etats-Unis, au Canada, en Belgique, les ateliers se multiplient. Aux Pays-Bas, les enseignants sont même formés gratuitement par l’Etat. Eline Snel est une star en Hollande. Son livre « Calme et attentif comme un grenouille » a séduit nombre d’enseignants et de parents depuis 2010, date de sa sortie en France. Il est assorti d’un CD pour que les enfants puissent, tout seuls ou avec leurs parents, effectuer des exercices. « Assieds-toi confortablement, ferme les yeux si tu trouves que c’est agréable, imagine que tu es une grenouille au bord d’un étang… Pour rester aussi tranquille, il te faut de l’attention et du calme… » L’enfant est invité à repérer les bruits à l’intérieur de son corps, à porter son attention sur le bout de son nez, là où l’air entre et sort.
Si le sujet vous intéresse pour vous même, rendez-vous sur http://reduction-du-stress.org où vous trouverez plein d’informations sur le sujet. Beryl Marjolin auteur de ce site, a également écrit « Transformez votre vie par la pleine conscience ». Publié aux Editions Leduc.s, ce livre est un guide pratique pour « s’y mettre » avec des exercices concrets et un ton enjoué et jamais culpabilisateur (et surtout pas « gourou » !).

Alors ce weekend ? Ce sera balade en vélo avec les enfants ? Promenade en forêt ? lecture de nos ouvrages et sites internet ? yoga ou méditation pleine conscience ? Et pourquoi pas le tout ? Réconcilions le corps et l’esprit !

Txirrindularitza

Source :  www.techniquesdemeditation.com