Article_EcoleDuMonde
L’école ailleurs : 7 pratiques originales
17 avril 2018
livre feutres STABILO point 68
Vocabulaire : pourquoi et comment aider votre enfant à l’enrichir ?
1 juillet 2018

C’est d’actu : 5 astuces pour une copie propre

POINT 88 copie propre

Rendre une copie propre, c’est s’assurer quelques points supplémentaires ! Mais si ! Si votre correcteur a du mal à vous relire, si les ratures sont trop nombreuses, il sera sans nul doute moins à même d’être conciliant sur le fond… Alors on use de nos 5 astuces pour le brevet, le bac, et tous les examens et concours qui vous attendent !

  1. On utilise le brouillon !

Une copie qui démarre avec un gros pâté rayé ce n’est pas du meilleur effet, il faut faire bonne impression tout de suite (et avant de lâcher son lecteur à la fin avec une belle conclusion). C’est pour cela qu’il faut utiliser le brouillon pour noter vos idées, faire votre plan, rédiger introduction et conclusion qu’on recopie ensuite ! Par contre, il n’est pas recommandé de tout écrire au brouillon pour recopier ensuite car le temps va manquer pour finir la copie !

  1. On évite les ratures

Une copie propre, c’est une copie sans rature mais on a le droit de se tromper. Alors pour éviter les gros pâtés, on vient rayer le mot ou la phrase avec une règle et un feutre fin.  On peut aussi utiliser du blanco mais il faut le laisser sécher, sinon c’est pire. L’idée : rendre les corrections lisibles sans décourager le relecteur qui… note la copie !

  1. On aère la copie

Une copie avec des espaces ou des renvois à la ligne entre les réponses, paragraphes, c’est indispensable. L’idée est de faire une copie agréable à lire et à corriger. On peut aussi faire ressortir les éléments importants : n’oubliez pas de souligner les titres des ouvrages que vous citez !  Enfin, il faut penser au professeur qui aura des annotations à mettre sur la copie. Laissez une marge à gauche ou alors sautez plusieurs lignes entre les paragraphes. En français, n’oubliez pas de suivre les consignes de dialogue dans un roman (tiret ouvrez les guillemets) ou de théâtre (pas de guillemets, nom du personnage en majuscules) par exemple.

  1. Une écriture lisible

Les copies doivent être lisibles mais on n’a pas tous une écriture parfaite ! Alors pour commencer on s’équipe avec du bon matériel : pas de stylos qui bavent, pas d’écriture qui se voit au dos ou de trous dans la feuille parce qu’on a appuyé comme une brute.  Privilégiez les feutres d’écriture comme les STABILO point 88 ou les rollers STABILO worker+ colorful qui glissent sur la page. Et comme en sport, on ne court pas avec des nouvelles chaussures sur une compétition sans les avoir faites à ses pieds : on ne part pas en examen avec un stylo qu’on n’a pas essayé sur la durée. Et on en prend deux (les mêmes et mêmes couleurs)  on ne sait jamais qu’un vous lâche en pleine copie (mais avec STABILO c’est peu probable !).

copie propre Point 88

  1. On se relit

Bien que la relecture passe souvent à la trappe faute de temps, elle reste une tâche essentielle qui peut faire la différence dans la note finale. Prenez donc 10 minutes à la fin de l’épreuve pour vérifier :

  • Les éléments d’identification (nom, prénom, n° de candidat, sujet…) si vous êtes en examen et en particulier au bac : respectez la règle de l’ANONYMAT y compris si vous aviez une lettre à rédiger, ne la signez pas de votre nom !!!
  • Le respect des consignes
  • Ponctuation
  • Structure des phrases
  • Orthographe
  • Les sources (sources citées, auteurs de citations mentionnés…)
  • Les ouvrages (sont soulignés à la règle…)
  • La présentation (les différents éléments de réponse sont-ils marqués visuellement : saut de ligne entre les parties, numéro des exercices souligné, résultat de problème mathématique encadré…) ?

Récapitulatif

Quelques règles pour la présentation de la copie

  • Travaillez au brouillon avant de vous lancer en notant vos idées et en rédigeant intro et conclusion.
  • Aérez votre texte intelligemment en sautant des lignes entre introduction, développement et conclusion mais également entre les paragraphes du développement.
  • Un paragraphe débute par un alinéa visible.
  • Numérotez les pages de votre copie (et aussi celles de vos brouillons pour mieux vous y retrouver).
  • Respectez bien les règles de ponctuation et de mise en forme (citations entre guillemets « », souligner des titres d’œuvres, mais mettre entre guillemets les titres des textes ou des poèmes…)
  • Et surtout CHOISISSEZ LE BON MATERIEL POUR REDIGER, du STABILO bien sûr ! 🙂